leadership

Comment je suis passée d’ingénieur à entrepreneur

Spread the love

 

Lorsque tu bâtis ce désir de montrer au monde que tout est possible… tout devient possible.

 

Mes partenaires: ma peur et mon amour

 

La vie m’a donné la chance d’arriver dans une famille poussant à l’accomplissement.

J’étais animé d’une passion. Prouver que l’excellence est à la portée de tous. Mon premier objectif était de dépasser mon maitre, mon père, chercheur scientifique de très haut niveau, maitre de conférence, directeur d’école d’ingénieur. La barre était haute. Lorsque je revins vers lui quelques années plus tard en lui demandant des explications sur des calculs physiques complexes et qu’il ne su me répondre, je commençais à me prouver que TOUT était possible…

Mais voilà, régulièrement je remarquais que je me dénigrais, n’aimant pas ma façon de parler, me trouvant maladroite dans mes mots, dans mes actions, me rabaissant devant les autres, manquant d’estime, je ne reconnaissais aucun talent en moi et je n’aimais pas la personne que j’étais. Même là où j’excellais par rapport aux autres, je trouvais que c’était vraiment insuffisant.

Pourtant je travaillais dur: seconde de promotion à l’université des sciences physique de Paris 6eme, diplômée aisément de l’école d’ingénieur de Télécom Paris, ayant trouvé rapidement mon poste et le faisant avec de bons retours de mes supérieurs et de mes collègues. Mais voilà, j’avais un niveau d’exigence sur moi bien plus élevé que toute réalisation que je pouvais faire et j’étais toujours insatisfaite de moi.

Parfois incapable de trouver les mots justes, rougissant dans plusieurs situations, cherchant désespérément mes mots jusqu’à arrêter de parler et m’éteindre pour le reste d’une conversation. Une souffrance parfois présente depuis mon enfance où je rêvais dans ces moments là d’être quelqu’un d’autre tellement j’avais honte de la personne que j’étais. Me prenant des punitions régulièrement par manque de participation et d’attention en classe. Je faisais parti de ses élèves que l’on classifie de nos jours Surdoués. Mais à vrai dire qu’importe, c’est juste un titre et non une destinée. A l’époque j’avançais seule et je me battais avec mon exigence.

 

L’angoisse

 

On est en mai 2013, l’entreprise dans laquelle je suis depuis plus de 10 ans ferme définitivement ses portes. Ca à l’air de rien, mais je devais dire au revoir à tout un éco système dans lequel je baignais depuis plus de 10 ans et qui me donnait l’illusion de sécurité et d’équilibre. Je ne faisais rien d’extraordinaire, mais je contribuais à une équipe, à des produits, à une société, je faisais de mon mieux et j’aimais performer et tout cela me donnait du sens dans mes actions. D’une certaine façon, j’étais extraordinaire dans l’ordinaire: j’aimais mon travail.

Seulement la vie a décidé de me donner la chance de grandir, de faire plus grand et de dépasser ces jugements internes en me faisant quitter ce poste.

Je suis alors partie à la conquête de mon être intérieur pour faire alliance avec ce dragon qui régissait ma vie, mes émotions et me jugeait parfois si fortement.

 

Fais alliance pour te libérer

 

J’avais peur, peur de moi, de mes jugements internes et de cet insatiable besoin de toujours faire mieux. J’en hurlais dans mon salon AU SECOURS AIDEZ MOI: j’étais sous l’emprise d’un tyran intérieur dont je ne savais comment me défaire.

Je n’avais d’autre choix que de collaborer en l’écoutant et je pris le temps de faire alliance pour soigner ses peurs.

Je découvris que derrière cette apparence d’exigence et de peurs, se trouvait simplement un besoin immense de découvrir, d’expérimenter, de tester, d’essayer, de jouir de tous les plaisirs de la vie. J’étais en manque de liberté intérieur et je me libérais au rythme des expériences que je vivais. Quel plaisir…

Comme un enfant qui découvre un jouet je découvre que je peux réaliser ce que je veux, mais il me faut veiller à une chose: mon insatiable besoin de tout faire tout de suite et au meilleur niveau. Mais après tout quel beau cadeau!

Avec une passion débordante, un jour voulant être ingénieur brevet, le lendemain ingénieur de recherche, le surlendemain ingénieur en traitement d’image, puis encore ingénieur logiciel embarqué dans le domaine de la santé, physicienne en laboratoire, ingénieur dans le domaine spatial, professeur des écoles, chef de projet… impossible de me stabiliser plus d’1 semaine sur une idée par impatience, tout me semblait trop long et prendre trop de temps pour être réalisé.  Mon mental d’enfant qui a découvert sa baguette magique était aux anges, mais bousculé par des idées par milliers.

Il me fallait travailler et entrainer mon mental à retrouver patience, vision et stratégie par la persévérance.

 

Stabiliser mes idées : trouver la sagesse

 

J’avancais sur plusieurs chemins mais je savais qu’ils étaient tous nécessaires au niveau où j’étais alors j’acceptais le rythme de mon évolution.

En 2014 je prends un poste de chef de projet pour dépasser ma peur de ce type de poste, des responsabilités et de la visibilité qu’il impliquait. Finalement le poste est accessible, j’y trouve même un certain plaisir et une facilité déconcertante, mais je manque de liberté, j’ai besoin de découvrir plus et plus grand.

Je quitte le poste et je prends un poste de chef de projet dans une autre entreprise. 3 mois après on me nomme responsable de département. Quelle expérience fabuleuse. Je suis à ma place pendant quelques mois, mais de nouveau je rêve de plus grand.

Je quitte le poste. Je sais désormais que je veux faire de ma vie une passion et apprendre cette passion aux autres. Aider chacun à se connecter à son plein potentiel car la seule limite est l’esprit. J’en ai maintenant eu les preuves.

En 3 ans:

Je fais quelque marchés et stands bénévolement pour découvrir le métier de commerçant.

Je fais les vendanges.

Je me forme au yoga et donne des cours devant plus de 20 personnes.

Je me fais faire un book et tourne en tant qu’actrice dans plusieurs films.

Je crée mon site internet et publie des articles et des vidéos youtube sur des thématiques de dépassement de soi, de réussite professionnelle et financière.

J’anime mes premières conférences et un programme pour dirigeants d’entreprise qui cherchent à se dépasser, à atteindre des objectifs ambitieux pour eux et leur société.

Je m’inscrits dans un club de volley ball et fais de la compétition en FSGT excellence.

J’apprends 3 danses latines en 3 mois: salsa, bachata, kizomba.

J’écris un livre en 7 jours et le publie en moins de 30 jours. (Le chemin de l’excellence)

Je voyage seule: Allemagne, Suisse, Thailande, Espagne.

Je pilote un ULM.

Je rencontre des personnalités d’excellence mondiales et les interviews.

….

 

Au fur et à mesure de mes avancées je monte en estime et je m’accroche à cette phrase dite par l’un des maitres que j’ai rencontré sur mon chemin:

” Tu as juste à être telle une fleur dans un jardin” (Dominique Vincent).

 

Les enseignements

 

J’apprends qu’en écoutant mes pensées avec attention et bienveillance, je pose mon monde intérieur.

Qu’alors mon monde extérieur devient aussi plus posé en reflet et que je m’entoure des bonnes personnes naturellement pour avancer sur mes projets.

J’apprends qu’en venant changer mes croyances pour rendre tout à ma portée, je suis devenue confiante en moi, remplie d’estime et que ma communication est devenue fluide.

J’apprends que la sagesse est ma plus belle vertu pour réaliser ma vie.

J’apprends que tout est possible et que tout commence par un rêve.

J’apprends que toute pensée influence ma réalité et que mon seul rôle est d’en prendre soin pour créer ma vie sur mesure.

 “The only things we can control are our own thoughts and actions.” John Assaraf

 

 

Amour des autres

 

Alors que je m’étais trouvé jusqu’ici ordinaire, j’ai accepté que j’étais extra ordinaire à ma façon. Qu’au delà des diplômes, des titres que j’honore, ce qui nous rendait le plus extra ordinaire c’était la relation que l’on avait avec les autres et notre contribution au monde. 

 

 

Découvrez “le chemin de l’excellence“, une oeuvre destinée aux entrepreneurs et à tout ceux qui veulent développer l’équilibre et la réussite dans leur vie professionnelle.